Petite halte au Mono Lake

En quittant Bodie pour rejoindre notre hôtel, nous avons fait une petite balade au Lac Mono.

Le cadre est idyllique, calme, entouré des montagnes de la Sierra Nevada.

Ce lac est surtout unique par les concrétions calcaires, formées sous la surface, et qui sortent plus ou moins de l’eau selon la saison.

On emprunte une petite passerelle de bois pour atteindre ses berges pour préserver l’éco-système.

C’est aussi une réserve de plusieurs variétés d’oiseaux qui viennent y nicher au printemps et en été.

Quelques chiffres pour les amateurs : le lac est apparu il y a 700 000 ans, mais les concrétions sont tout-à-fait récentes et n’ont que 13 000 ans.

Petit hic concernant ce lac : dans les années 60, les sources qui l’alimentaient ont été détournées vers Los Angeles, d’où un fort risque d’assèchement. Sa taille aurait été divisée par 60 depuis … la dernière ère glaciaire. Des marqueurs des anciens niveaux du lac ponctuent le chemin, et il y a loin entre le niveau de 1940 et l’actuel niveau. Un programme de sauvegarde a été mis en place, mais avec un objectif de rattrapage du niveau de seulement la moitié de sa perte depuis 1940.

Au retour, on a croisé quelques biches.

Et nous avons conclu la soirée dans un « diner » bien sympa, avec cow boys au comptoir et billards à volonté.

12 Replies to “Petite halte au Mono Lake”

  1. La géologue de famille sait-elle expliquer pourquoi des concrétions calcaires apparaissent tout d’un coup il y a 13000 ans seulement ?
    Avez-vous acheté un stetson ? (même deux, il y en a pour cowgirl)
    vous faites un beau voyage, merci de nous le faire partager

    J'aime

  2. Einstein prétend que cela ressemble à des stromatolithes (& donc des concrétions favorisées par des bactéries) …
    … Mais je pense que la grande June va renvoyer le petit Einstein se rhabiller.

    J'aime

  3. Sinon, Christine, méfie toi !
    En analysant bien tes photos, j’ai l’impression que tu as pris à plusieurs reprise des clichés du même jeune américain, au sourire aussi impénétrable que celui de la Joconde.
    J’ai l’impression que tu es suivie ?

    J'aime

  4. Exact ! Mais il n’est pas si jeune que ça… (ça me va très bien !), il parle français et il conduit très bien pendant que je me prélasse à regarder le paysage !

    J'aime

  5. C’est beauuuu ! Ca ne vous disais pas une petite baignade ?
    Est-ce le bar de Thelma et Louise ?
    Et le beau mec là…Il jouait quel personnage ?

    J'aime

    1. Décidément ça te travaille ce qu’on mange 🙂 Mais tu as raison, c’est un gros problème pour trouver qque chose de pas trop lourd, gras, sucré, salé, pâteux, louche, ou gargantuesque…

      J'aime

  6. Les concrétions calcaires, ça me rappelle une superbe balade dans l’Aveyron, pas très loin de Compolibat… :-)) Bon mais je suis encore en retard, qui c’est qui va lire mes commentaires maintenant?

    J'aime

    1. Bien sûr que je lis TOUS tes commentaires ! Et question concrétions calcaires, la réplique de nos Igues se trouve à Bryce Canyon… mais il te faudra attendre le prochain article à paraître très bientôt ! Bises (tu pars bientôt ?)

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s