Bodie, la ville fantôme de la ruée vers l’or

Nuit de vendredi à samedi à Carson City (qui n’a de sympa que le nom…), et où nous avons expérimenté une pratique un peu douteuse de l’hôtel : ils nous ont débité 50 $ de caution, au cas où on partirait avec la cafetière ou qu’on appellerait l’Australie avec le téléphone de la chambre. On attend encore le remboursement… Les autres hôtels prennent l’empreinte de la carte, mais ne débitent pas. Sympa le papy de Carson City ! Il a trouvé le bon filon… de trésorerie, à défaut de pépite !

Samedi matin, nous voilà repartis pour la visite de la ville fantôme de Bodie. Quelques kms après notre départ, le GPS nous indique qu’il y a un raccourci qui nous ferait gagner 41 mn. Ni une, ni deux, je clique ! Et voilà que la route se transforme un peu plus loin en voie non goudronnée.

Pas d’inquiétude, c’est le far west, et le Routard nous avait prévenus que la dernière portion était non goudronnée mais carrossable. Sauf que ce n’était pas la bonne entrée, et on s’est tapé 24 km dans la poussière, les ornières et les cailloux, à 10 ou 15 km / heure ! Eh bien, c’est très loooooong ! Et bonjour l’état de la voiture à l’arrivée !

En 1859 un certain Bodey découvre une pépite d’or en plein désert, à plus de 2500 m d’altitude, et en quelques jours, la ville de Bodie était née.

Mais il fallut attendre 20 ans en 1879 avant de découvrir le premier filon important, ce qui fit exploser la population de la ville en quelques semaines pour atteindre 10 000 habitants, surtout des desperados, bandits, prêcheurs et aventuriers. Un an plus tard la ville comptait 65 saloons et il y avait un mort par jour !

La ville fut détruite à 95% par un incendie en 1932 et abandonnée par les quelques habitants restants en 1942.

Et ce qui n’a pas brûlé est resté en l’état, les maisons sont juste consolidées mais pas restaurées. Elles sont restées meublées, avec leurs objets, et la poussière s’est accumulée. Les photos suivantes montrent les mieux conservées.

L’école
La mine
I’m a poor lonesome cow boy… a long way from home 🙂

16 Replies to “Bodie, la ville fantôme de la ruée vers l’or”

  1. on voit votre voiture, vous n’avez pas pris une belle américaine ? (cousine Damarik, pour faire des bêtises à l’arrière !)
    Quant à la ville fantôme, ce n’est pas les ruines gréco-romaines, on a les ruines qu’on peut, mais c’est très émouvant quand même.

    J'aime

  2. Je suis très impressionnée par l’état de « conservation » des lieux…On voit que ce n’est pas un endroit très humide. N’y avait-il pas un bureau touristiques ou un présentoir avec prospectus, ou qque chose du genre ? Si non, cela semble très très abandonné…ou bien vous étiez les seuls…C’est bien que cela soit resté en l’état plutôt que retapé.

    J'aime

  3. J’étais en effet curieux, depuis le début, de savoir par quoi vous aviez remplacé votre camping car.
    J’espère que ce dernier n’est pas jaloux

    J'aime

  4. J’espère qu’il y a un prix à gagner pour tous les calculs que nous devons faire par nous-mêmes ! Heureusement qu’Airel est là !

    J'aime

  5. Et enfin, au cas où l’on perdrait la trace de nos valeureux cowboys, notez que le no. de la plaque d’auto est 8KGP193 Nissan 4 portes couleur poussière.
    Avec ça, l’Interpol et le FBI pourront les retrouver !

    J'aime

  6. Wow Super visite c’est vraiment comme dans les films! Et les visites des maisons etait payante ou vous vous blaladez comme chez maman ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s