Ystad

🎶   a long way from home🎵 :  10978 km
 
Jeudi 5 juillet
Ystad est une jolie petite ville médiévale de la côte sud, dont les maisons à colombages ou aux façades de briques rouges sont très bien préservées…
… autour de son Ă©glise Sankta Maria…
…dont l’amĂ©nagement et les dĂ©corations intĂ©rieures de style baroque et le sol garni de pierres tombales forment un ensemble assez harmonieux…
A noter le tableau de la Cène derrière l’autel, dont l’auteur, en guise de signature, s’est modestement peint en 13ème apôtre aux côtés des 12 autres…
La ville abrite un très beau monastère franciscain du 13èmesiècle (malgrĂ© la restauration de sa partie droite un peu trop flashy), par la suite converti en Ă©glise (et plus tard en… distillerie !).
Comment trouvez-vous ce petit moine rieur à la mine auto-satisfaite ?…
L’ancien cloître est agrémenté d’un très beau jardin de roses (avec leurs noms sur de petites pancartes ce qui permet de relever quelques références…).
Sur le côté de l’église, un charmant jardin d’herbes…
… et sur la place devant le monastère, un petit plan d’eau avec de beaux arbres…
… et des pigeons.
On ne peut pas parler d’Ystad sans Ă©voquer son fameux commissaire Wallander, le policier hĂ©ros des romans d’Henning Mankell. Des studios de cinĂ©ma ont mĂŞme Ă©tĂ© construits dans la ville pour tourner les adaptations. Il y avait une visite guidĂ©e des lieux-clĂ©s citĂ©s dans les enquĂŞtes, mais n’en ayant lu que 2 ou 3 sur la douzaine Ă©crits par l’auteur, je n’aurai probablement pas pu les identifier, si tant est que je m’en souvienne !
Enfin, il y a eu le bateau de June au Cap Nord (cf Gesvaer), il y a la maison d’Hélène au sud, face au port d’où partent les gros ferries pour la Pologne…
… ce qui aurait pu faire un bon point de dĂ©part pour une nouvelle enquĂŞte du commissaire Wallander : pourquoi un matelas abandonnĂ© sous la fenĂŞtre ? Les palettes et les poutres de bois ne serviraient-elles pas Ă  camoufler une zone de bĂ©ton fraichement coulĂ© ? Et d’oĂą sort cette bande de caoutchouc ? Et pourquoi trouve-ton des Ă©pilobes Ă  l’angle de la maison, plantes qui poussent habituellement en montagne et pas en pleine ville… Et la bouĂ©e baptisĂ©e du mĂŞme prĂ©nom que la maison, a-t-elle appartenu Ă  un bateau du mĂŞme nom, dont le capitaine aurait pu ĂŞtre le tĂ©moin pendant la guerre froide d’agissements militaires secrets au milieu de la Baltique et aurait mystĂ©rieusement disparu ? Et ce prĂ©nom, qui Ă©voque l’enlèvement de la belle HĂ©lène, Ă  l’origine de la guerre de Troie, ne serait-il pas au cĹ“ur de toute cette histoire ? Mais dans tout ça, il nous manque un cadavre…
Je passe la main…
C’Ă©tait mon petit hommage clin d’œil en souvenir de l’auteur…

2 Replies to “Ystad”

  1. pas de cadavre, pas de crime mais si crime, cherchez la femme ! Je n'aurais jamais imaginé Wallander dans une si mignonne petite ville : en plus du commissariat, de son petit appartement et des take away, il va plutôt dans les troquets et les restos !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s