Le musée de la marine de Karlskrona

🎶   a long way from home🎵 :  10894 km
Jeudi 5 juillet
Visite du Musée de la marine de Karlskrona, sur la côte sud de la Suède, installé dans un grand bâtiment,  bien évidemment en bord de mer, dont une bonne partie sur pilotis.
D’imposante figures de proue des 18ème et 19èmesiècles, symbolisant force et puissance assurément…
On descend sous le niveau de la mer pour se mettre en situation de plongée à la découverte d’épaves…
Vous ne voyez pas grand-chose ? C’est normal, c’est exactement le type d’environnement auquel sont confrontés les plongeurs.
Une importante partie du musée est consacrée aux sous-marins et à la guerre froide en mer Baltique, enjeu majeur de cette période. Et plus précisément en octobre 1981 quand le sous-marin soviétique U137 est venu s’échouer dans leurs eaux territoriales au large de Karlskrona. Les suédois envoyèrent leur sous-marin Neptune, exposé au musée…
…ainsi que leur navire torpilleur Västernik, (ancré devant le musée, cf plus bas) pour arraisonner l’intrus, dont le capitaine leur assura que c’était une erreur de navigation… C’est ballot… Mais les suédois l’interprétèrent différemment car pour eux il s’agissait bien d’espionnage (mais l’un n’empêche pas l’autre !…).
Ils furent relâchés mais à partir de cette époque, le sport favori des citoyens suédois fut de scruter l’horizon à la jumelle à la recherche de périscopes espions ! Et il paraît que Reagan, pas vraiment proche des gouvernants de gauche suédois, s’est amusé à encourager la psychose en faisant passer des sous-marins dans le coin sous bannière de l’Otan… Un grand enfant…
A côté du petit Neptune, un énorme sous-marin lance-missile, le Hall…
…dont on peut visiter l’intérieur.
Spéciale dédicace aux cousins...
... et le plan pour les amateurs…
Les couchettes des marins…
… et celles des missiles…
et je vous fais grâce de toute la tuyauterie…
A l’avant, deux papas et leurs poussettes, signes de nouvelles vies, devant les trappes d’où jaillissent 8 énormes missiles, engins de mort… Cherchez l’erreur…
Le musée offre également à voir de magnifiques et imposantes maquettes de bateaux…
… et proposent une reconstitution visuelle et sonore d’un pont à canons en activité, où on réalise bien l’espace très réduit dans lequel devaient évoluer les nombreux soldats nécessaires pour actionner les canons (mais qu’allaient-ils donc faire dans cette galère ?…).
A l’extérieur du musée, on peut monter à bord de trois navires.
Le Bremon, qui servait à la fois de dragueur et de poseur de mines.
A la suite de la déclaration de guerre de 1939, la Suède, bien que « neutre » fit construire 12 navires de guerre, dont celui-ci, sorti des chantiers de Karlskrona, qui eut fort à faire pendant les années de guerre avec les mines de la Baltique. Il fut transformé en navire-école en 1966, et transféré au musée 20 ans plus tard.
Le navire suivant, le Västernik, est un torpilleur de 1974, l’un des 12 de sa catégorie construit dans les années 70. Pour un pays neutre, c’est pas mal…
Il patrouillait dans les eaux de la Baltique, et il a eu bonne pioche avec le fameux sous-marin russe cité plus haut. Et c’est à son bord que le capitaine fut interrogé par les autorités et la marine suédoises.
Et dans les années 80, la conjoncture internationale était si tranquille que les suédois remplacèrent les torpilles de toute la série de ces navires avec des missiles, parait-il bien plus rapides et efficaces… Il a été mis au rebut en 1997, et est resté en l’état depuis.
Le dernier bateau, le Jarramas, nous fait souffler un peu après tous ces va-t-en-guerres, car c’est un sympathique navire-école.
On renoue un peu avec l’humanité avec celui-ci…
Et pour rester dans les affaires maritimes, on a dormi la veille au soir près de ce magnifique bateau garde-côte dans la baie de Karlskrona.
Et attention, un garde-côtier peut en cacher un autre !

One Reply to “Le musée de la marine de Karlskrona”

  1. Je m'aperçois que vous n'avez pas pris de photos concernant la visite de votre camping car.Cela donne une touche d'incomplétude à ce reportage, par ailleurs parfait.(je préfère en dire du bien au cas où mon identité serait un jour révélée)L

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s