Tromso

Dimanche 10 juin

En arrivant sur Tromso, nous avons à nouveau traversé un tunnel à rond-points !

 
Il a plu sans arrêt toute la journée sauf… quand on est sortis de 14 h à 17 h ! Un petit tour dans la ville de Tromso…
… ses quelques maisons anciennes en bois coloré…



et sa « cathédrale » :

… et… je suis encore passée devant les bureaux Randstad ! Comme par hasard un dimanche, comme l’autre fois (c’est un signe !) :

… et les attractions habituelles des magasins…

Cherchez l’intrus !

On avait prévu de visiter le le Polaria, un aquarium-musée, juste à côté de notre campement, et de faire l’impasse sur le Musée Polaire qui retrace l’histoire des chasseurs norvégiens dans l’Arctique, qui m’inspirait assez peu…
En fait, on a été très déçus par le Polaria, rien de bien intéressant, quelques phoques qui tournent en rond dans un bassin…

…à part deux petits films d’un quart d’heure chacun sur un écran panoramique sur la faune dans l’Arctique et sur les aurores boréales. Les deux sont magiques… 

Du coup, après avoir échangé avec des voisins bretons, on a poussé jusqu’au Musée Polaire. Tromso est la ville de départ des expéditions polaires arctiques aux 19ème et 20èmes siècles (Amundsen, ce héros !), et des expéditions de chasse dans l’Arctique depuis la nuit des temps. Il fallait un coeur gros comme ça, aux hommes et aux chiens, pour rester plusieurs mois, parfois seuls, à chasser l’ours polaire, le renard arctique, le phoque ou le morse.

Boeufs musqués
 

Ils ont un héros national, Rudi, mort en 70, à qui une salle entière lui est consacrée. Il a dégommé plus de 700 ours polaires à lui tout seul en quarante ans…

Bon, ils ont aussi pas mal dégommé les espèces, au point que les chasses ont été réglementées. Mais ils ont attendu la mort du héros sus-mentionné pour signer l’interdiction de la chasse de l’ours polaire.

Plusieurs salles sont consacrées aux expéditions polaires scientifiques, avec un petit guide en français qui retrace en détail leurs conditions de travail et de vie. Leur courage est hallucinant. Par exemple, l’histoire de l’expédition avec le bateau polaire Fram est passionnante. Amundsen et un compagnon ont dû poursuivre en traineaux avec des chiens puisque le bateau était bloqué par les glaces. Et ils ont mis plusieurs mois à revenir, tuant les chiens fatigués et donnant leur viande aux autres. Ils avançaient d’à peine 2 ou 3 km par jour. J’ai pris des photos du guide (trop long à lire sur place), qu’on devait rendre à la dame. Si ça vous intéresse d’en savoir plus sur cette expédition, faites le moi savoir !

Pour terminer sur une note artistique, et à l’attention de ma belle-fille préférée, quelques murs de street art assez chouettes, qui ont donné un peu de couleur à cette journée grisaillante : 

Demain : départ pour Alta, et ses peintures rupestres… avant … le Cap Nord, plus que 600 km jusqu’au but !

3 Replies to “Tromso”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s