Les chutes de Storforsen, Suède

🎶   a long way from home🎵 :  8534  km

 
Mardi 19 juin

Nous roulons une bonne partie de la journée sous une pluie battante… et arrivons à notre prochaine étape, les chutes de Storforsen, en nous disant qu’un peu plus ou un peu moins d’eau, ça ne fera pas de différence !
Eh bien pas du tout ! Le lendemain matin, un soleil resplendissant nous accueille pour la visite de ces impressionnantes chutes d’eau.
Ce sont les plus larges rapides des pays nordiques (qui ne soient pas exploités par une centrale hydroélectrique). Sur une longueur de 5 km, la rivière Pitea chute de 82 m, et de 50 m sur les 600 derniers mètres, avec parfois jusqu’à 1000 m3/s de débit au début de l’été.
A cet endroit il y a 8500 ans, c’était la mer ! Mais la terre, compressée par les glaces intérieures, s’est lentement soulevée avec la fonte de la glace, jusqu’à former une baie quelques 1500 ans plus tard. Formidable nature…

L’endroit est assez magique. On se dirige au bruit vers les rapides, et à la brume d’eau qu’on voit s’élever plus loin au-dessus des arbres.

Et la découverte de la rivière est très impressionnante…

Un petit sentier aménagé avec de belles grosses barrières de rondins permet de longer les rapides pour les voir de différents angles.

Jusque dans les années 80, les forestiers charriaient les troncs d’arbres sur ces rapides jusqu’aux scieries, avant qu’un réseau de routes forestières prennent le relais.

Ce ne sont pas seulement les chutes qui sont exceptionnelles, mais également l’ensemble du paysage alentours. Les roches sont polies par les eaux. La rivière charrie énormément de sédiments qui nourrissent abondamment la flore et la faune.

On y trouve une variété importante de jeunes pousses, d’arbres, de fleurs (en été) et toutes sortes de plantes.

La végétation pousse à même les rochers…
… y compris des arbrisseaux !
L’aspect sauvage du site est préservé, on saute d’un rocher à l’autre, on suit des sentiers, on remarque des racines, des arbres, des pousses, des vasques d’eau stagnantes au creux des rochers, des puits dans les rochers et une multitude de petits torrents qui coulent un peu partout.

Et on trouve même un petit canyon de rochers au milieu duquel coule de l’eau :

Pas d’entrée payante, accès libre et parking gratuit. Et des aménagements bien conçus et judicieusement dosés : des petites passerelles en bois par ci par là qui se fondent dans le paysage et relient les innombrables rochers aux abords des rapides (et une passerelle ininterrompue permet aussi l’accès direct aux rapides, pour les fauteuils).

Ceux qui veulent y passer la journée peuvent profiter d’aménagements de barbecues dans des coins isolés, avec le bois coupé à disposition à l’entrée du site !

Il y a même une scène aménagée dans un vaste espace dégagé au milieu de la végétation et des rochers ! Imaginer un (bon) concert dans ce cadre, les amateurs en rêveraient !

Quelle belle balade nous avons faite sous le soleil !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s