Les Îles Lofoten

🎶   a long way from home🎵 :  5789 km

Dimanche 3 au vendredi 8 juin 
 
Depuis Bodo, bateau vers les Iles Lofoten. Tempête, vagues énormes, le bateau grinçait et tapait sur les vagues… Plutôt impressionnantes les 4 heures de traversée, et mauvais souvenir pour bon nombre de voyageurs qui ont trouvé bien utiles les sacs en papier à disposition dans le bateau. Surtout que des norvégiens se sont goinfrés juste à côté de grosses parts de gâteaux au chocolat… Pour nous, ça s’est bien passé, faut croire qu’on a le pied marin ! Des petits malins se sont amusés à sortir sur l’avant du bateau devant les fenêtres du salon pour contrer le vent et les éléments (très) hostiles. A la seconde où ils sont rentrés dans le salon, une énorme vague est passée par-dessus bord, ce qui a fait rire tout le monde. Just in time !
Arrivés sur l’île en fin d’après-midi, toujours la tempête : grêle, pluies, brouillard, vent… bienvenue aux îles ! 
Arrivée à Moskenes par le bateau
On s’est plantés sur un parking, en attendant le lendemain matin. Petit aperçu de la situation :
La météo est comme le paysage : elle change très vite ! En l’espace de quelques minutes, on passe du soleil à l’averse, et aversement. La température descend aux alentours de 3° la nuit, et remonte à 10° – 15° la journée, mais avec le vent, il fait frisquet quand même (surtout pour moi…). 
Les Îles Lofoten sont reliées entre elles par des ponts et traversées par une route centrale d’où partent des petites ramifications vers des petits villages de pêcheurs implantés sur ses côtes est et ouest. Partis de l’extrême sud, nous avons donc zigzagué d’une côte à l’autre en remontant vers le nord.
La réputation des îles n’est pas usurpée : un vrai paradis d’admirables paysages de montagnes et de prairies vertes, la nature à l’état sauvage. Une succession de petits villages de pêcheurs agrémentent les côtes, des plages de sable fin, des eaux turquoise, des roches sombres, des cailloux, des rochers… des petits chaluts, des gros chaluts, et des séchoirs à morue partout.
Nous avons commencé la semaine avec la visite du petit village de A, à l’extrême sud de l’île, et ses quelques maisons-musées reconstituées autour de l’activité de … la pêche ! 
ancienne fabrique d’huile de foie de morue
L’ancienne boulangerie et son four (toujours en activité mais on n’a jamais trouvé où les pains étaient vendus…)
triage des bêtes
Pendant la saison de pêche, les marins sont logés dans des rorbuers (un rorbu, des rorbuers.. je progresse en norvégien !), des petites cabanes en bois, souvent sur pilotis, peintes en rouge ou en ocre. Il y en a partout, dans tous les villages de la côte. L’été, elles sont louées (cher !) aux touristes. 
Les villages et paysages variés se sont succédés. Nous avons été surpris par endroits par la couleur des eaux des fjords ou des bords de mer. Un camaïeu de couleurs bleue, turquoise et verte. On se croirait aux Caraïbes ! Dommage que le soleil n’était pas souvent au RV pour que les photos puissent mieux rendre la réalité…

Un paysage récurrent : des cirques de montagnes aux crêtes saupoudrées de neige et aux flancs incrustés de larges plaques de roches noires – ou de garrigue buissonneuse – qui plongent à pic dans des fjords bordés de quelques petites maisons disséminées par ci par là, aux belles couleurs rouges ou ocres, telles des petits cubes qui évoquent les maisonnettes du Monopoly (j’ai dû abuser du jeu ma jeunesse…)

Que d’eau que d’eau  ! Lacs, fjords, torrents, rivières, mer ou cascades, il y a de l’eau partout en Norvège. On longe de l’eau sur 90% des routes que nous empruntons.

 Unstad, petit village du bout du monde…

… mais repère de surfeurs !

 Et encore quelques églises, mignonnettes (on a dormi à côté) :

ou … plus grandes :

Eglise de Kabelvag…modestement appelée… cathédrale des Lofoten !

A Nusfjord, une ancienne scierie, fermée dans les années 70 suite au passage de l’inspection du travail (les lames étaient exposées sans protection…) !

Chapitre animaux

Quelques vaches, plutôt plus de moutons que de vaches, mais comme j’aime beaucoup les vaches, en voici un beau spécimen (à l’attention particulière de nos amis aveyronnais) :

Puisqu’on est dans la faune, j’en profite pour dire un mot des mouettes : omniprésentes, puisque nous sommes au bord de la mer. Et c’est la saison des couvées (Alain a failli se faire attaquer par une mouette juste avant qu’il ne marche sur ses œufs…) :

Il vaut mieux éviter de marcher le long des murs…

Mais aussi de petites poules d’eau ( ?… je reste ouverte aux suggestions…)

Après ces magnifiques paysages, il me fallait une chute… qui va être brutale je l’avoue… mais c’est un petit souvenir d’enfance, une dédicace spéciale aux cousins-cousines, et surtout à ma très vénérée soeur aînée qui a si aimablement complété mon éducation.
Que les autres me pardonnent… mais je ne peux pas trop développer, et ça reste cohérent avec le chapitre sur les animaux après tout.

Sur un plateau… les crottes de bique des Lofoten

7 Replies to “Les Îles Lofoten”

  1. Même si tu ne l'as pas précisé, je présume que le séchage des morues s'effectue à l'intérieur des bâtiments, plutôt qu'à l'extérieur.Comme je n'ai pas eu la chance de bénéficier de l'expérience d'une sœur aînée, je ne vois vraiment, vraiment pas comment elle a pu participer à ton éducation. L

    J'aime

  2. j'espère que vous allez rapporter de quoi faire un estofinado !C'est très beau les îles Lofoten. On chantait une chanson qui parlait de ces îles, quand on était aux éclés, vous vous souvenez de ce que c'était ?bisous

    J'aime

  3. Merci pour les jolis portraits ! Vous êtes beaux tous les deux ! Je viens seulement de découvrir vos derniers commentaires et vos magnifiques photos …. Profitez bien ! Bisous

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s